vue aérienne
chateau ses environs.bmp

L'histoire de Louis de Funès à Clermont

C’est en 1942 que Louis de Funès découvre Clermont-sur-Loire sur les terres du Cellier, au bras de Jeanne Barthélémy, sa future femme.

Jeanne Barthélémy est une nièce du Comte et de la Comtesse Nau de Maupassant. Depuis l'enfance, elle passe ses vacances avec son frère Pierre chez leur oncle et tante au château de Clermont.

Après le décès de la Comtesse en 1963, le domaine est vendu aux enchères par l’ensemble des héritiers.

En 1967, Louis en fit l’acquisition pour l’offrir à Jeanne après son grand succès dans la grande vadrouille.

Louis de Funès réalise de nombreux travaux de restauration sur le château en 1967 et vient en famille pendant les vacances, se repose entre deux tournages.

En 1975, l'acteur est éprouvé par 2 infarctus après avoir tant donné sur les planches.

Louis et Jeanne de Funès s'installent donc définitivement au château.

Louis devant son château de Clermont
11016082_1787436894813942_30986365930377

Les passions de Louis de Funès

Au château, Louis s'adonnait à plusieurs passions dont le jardinage et la pêche.

Il possédait une grande roseraie et un verger. Il pouvait ainsi cultiver de nombreux légumes et fleurs avec l'aide de son jardinier talentueux Victor Caillibot, jardinier hors pair.

Louis de Funès rejoignait les bords de Loire à l'arrière de son château par un petit chemin qui l'amenait directement au restaurant à Beau Rivage tenue par Marie Clément. C'est là qu'il retrouvait ses amis et partait à la pêche de l'autre coté de la rive pour ne pas être embêter.

Il était très généreux envers les gens de la commune et les cellariens se souviennent d'un homme simple à l'opposé de son rôle de cinéma.

Le berger des Roses

L'église Saint Martin

L'église a été construite de 1895 à 1896 par René Ménard.

Louis de Funès avait ses petites habitudes et venait à l'office accompagné de Jeanne et de ses enfants, il était très proche de l'abbé Maurice.

Le 7 décembre 1980, il a par ailleurs participé à l’achat de l’orgue de l’église en offrant un chèque.

Ces obsèques ont eu lieu ici, le samedi 29 janvier 1983 devant plus de 2000 personnes qui étaient présentes devant l’église malgré l'annonce d'une cérémonie intime par la famille.

Dans son jardin, Louis de Funès aimait beaucoup cultiver les roses.

D'ailleurs il possédait plus de 600 pieds de rosiers, c’était un passionné de la nature, un observateur du monde horticole.

A peine les tournages finis, Louis de Funès s’empressait de rentrer chez lui pour cultiver son jardin.

Il arrivait même qu’il rentre spécialement certains week-end pour traiter ses chères roses contre les cochenilles par exemple lors du tournage de l'aile ou la cuisse en 1976.

Louis était contre les pesticides, il disait ' Je cultive tout mon potager, tout mon jardin, tout mon verger en culture biologique '.

Après la mort de Louis, la société Horticole Meilland lui rends hommage en créant la rose Louis de Funès en 1984.

Elle est buissonnante et à grandes fleurs doubles, à vingt pétales d'une couleur orange capucine.

L'auberge Beau Rivage

Cette auberge auparavant ' Café Restaurant ' était tenue et gérée par Marie Clément, mère de Pierre Brohan, tante de Jeanine Durand.

Au début de l'achat du château en 1967, elle appartenait à Louis de Funès puis fut vendue à Marie, d'une somme la plus minime car Louis l'appréciait tant et la considérait comme une seconde mère.

Louis de Funès venait déjeuner seul ou avec sa Jeanne déguster un bon saumon au beurre blanc, préparé soigneusement pas Marie.

C'est ici aussi que Louis retrouvait ses amis du Cellier dont Sergent, petit frère et tant d'autres.

Louis de Funès à la pêche 

Au Cellier, devant les bords de Loire, Louis allait à la pêche, une activité qu'il aimait tant partager le plus souvent seul ou avec ses amis proches du Cellier.

Il partait à la pêche seul de l'autre coté de la rive, loin des paparazzi.

Il se souciait beaucoup du public et quand il venait déjeuner le midi, il venait assez tard vers 15 h 00 pour être sur de déjeuner tranquillement. 

D'après des témoins, il lui arrivait même de se faufiler dans la cuisine de Marie quand un curieux l'avait reconnu.

Parfois énervé par ce qu'il n'avait rien pêcher.

Louis avait commander 2 grandes citernes de poissons pour les déverser dans la Loire mais cela n'avait rien changer...

 

Une phrase que Louis a dit à propos des bords de Loire qu'il aimait tant: 

" Notre région est unique en beauté et en climat " (1975)

 

La religion

Louis de Funès était catholique pratiquant, il disait ' La messe, ça devrait être la fête, Dieu c'est le bonheur.'

Parfois en l'église de son château de Clermont, il célébrait des messes à l'attention de son personne, et était devenu très ami avec l'abbé Maurice de la paroisse du Cellier, son confident, les 2 hommes s'estimaient beaucoup.

Même éloigné de son domaine nantais, Louis n'oubliait pas d'écrire à l'homme de Dieu, il se voyaient souvent, dînaient parfois ensemble à la cure ou au château.

Selon les dires de Mr L'abbé Maurice 'A la différence de beaucoup de personnes, il ne critiquait personnes, il lui disait 'Mon plus grand désir d'acteur, c'est de faire des films destinés à faire rire les enfants et les parents à la fois, dans ce monde trop triste'.

Louis assiste à une dernière messe le 21 janvier 1983 à Paris.

La tombe de Louis et Jeanne de Funès

- Louis de Funès disparu le 27 janvier 1983 et enterré le 29 janvier 1983.

- Jeanne de Funès disparue le 7 mars 2015 et enterrée 12 mars 2015.

Louis de Funès souhaitait une tombe la plus simple possible, comme celle de son frère mort à la guerre.

32 années après son décès, sa femme Jeanne le rejoint le 12 mars 2015.

La tombe de Louis est entretenue aujourd'hui par Claude, cellarien et bénévole, à la demande de la famille.

Sources photos ©

- Collection famille de Funès ©

- Ouest France ©

- Google image ©

- Alois Robinard ©